Nous n'attendrons plus les barbares

Jure George Vujic (2015)

 

Contre-culture

 

« A la fin des années 60, le sens du terme « contre-culture » était clair. Au modèle de société puritaine et consumériste imposé par leurs gouvernants, la jeunesse occidentale opposait d’autres aspirations et tentait d’inventer de nouvelles règles. La génération Peace and love s’opposait à la guerre du Vietnam et prônait une sexualité sans entrave, le retour à la terre, l’écoute du free jazz et d’une pop music alternative et débridée, la lecture des poètes de la Beat Generation et des philosophies orientales, ainsi que les voyages intérieurs grâce à l’usage de drogues plus ou moins douces. Depuis, cette contre-culture a été peu à peu récupérée et commercialisée par le markéting et la publicité. Les mouvements punk ou Hip Hop, qui ont par la suite brandi les drapeaux de la rébellion, ont suivi le même sort. »