L'être contre l'avoir

Francis Cousin (2012)

 

"Les espaces marchands les plus développés connaissent aujourd'hui une considérable immigration de peuplement qui substitue peu à peu des populations venues du Sud lointain aux anciens peuplements traditionnellement européens. les immigrés y constituent là plus que jamais l'armée de réserve du Capital théorisée par Marx qui a notamment rapporté cette retentissante formule : "  remplacer une force supérieure et plus chère par plusieurs forces inférieurs et à bon marché, l'homme par la femme, l'adulte par l'adolescent et l'enfant, un Yankee par trois Chinois".

Le procès-verbal, rédigé par Karl Marx lui-même, de la séance du Conseil général de l'association Internationale des Travailleurs du 13 juin 1871 est hautement significatif. L'auteur, aux antipodes absolus du déportationnisme contemporain qui vide l'Afrique de sa substance vive en permettant aux multinationales de la démocratie spéculative d'en écumer les matières premières, y déclare : " Le citoyen Jung annonça que les menuisiers de Newcastle [Angleterre] étaient en grève pour la journée de 9 heures et que les patrons avaient fait venir des ouvriers de Belgique et essayaient d'en recruter de nouveaux. Il fut aussitôt décidé de se mettre en relation avec la Section belge en vue d'arrêter l'immigration d'ouvriers belges."

La gauche et l''extrême gauche du Capital qui s'essaie à trouver dans les immigrés une plèbe clientéliste de substitution sert en fait les intérêts prédominants du patronat en l'aidant ainsi à importer une masse salariale élastique et souple [...]. Ils sont là les meilleurs serviteurs du melting-pot mondialiste qui aspire à créer cet homme hors-terre, hébété, nomade et vagabond [...].

Pour la dictature démocratique du marché, l'homme n'est rien d'autre qu'une unité asservie de production inter-changeable et la seule chose dès lors qui lui importe c'est que le libre prix de l'asservissement au travail soit le plus avantageux possible."

 

 

Jeux capitalistes

 

"Les très vulgaires racistes réactionnaires du droitisme xénophobe ne sont que l'image inversée mais sur le même chemin aliénatoire de piteuse crucherie des très incultes métissolâtres progressistes du gauchardisme xénophile. Les premiers ne sont nullement dérangés par les puanteurs irrespirables des infections marchandes mais ils les voudraient simplement moins exotiques. les seconds ne sont pas le moins du monde importunés par les infamies inqualifiables de la commercialisation de la vie mais ils les souhaiteraient davantage colorées.

Bref, les aberrants et déplorables propagandistes de la gestion salariale de l'humanité captive, de l'extrême droite à l'extrême gauche du marché, forment une émouvante et navrante sainte-Alliance de la misère monnayable qui cherche à faire oublier que l'immigration a dès le départ été un phénomène purement et essentiellement capitaliste [...]."

 

 

Manipulations médiatiques

 

"Pendant que l'OTAN arme ses bombardiers et prépare des missiles de croisière funèbres, l'émotion occupée de l'opinion publique des pays occidentaux est, elle, massivement préparée médiatiquement à la nécessité morale hollywoodienne de l'intervention militaire pour la défense affermie des droits de l'homme toujours plus marchandisé.

De cette manière, après l'abracadabrante invention des nouveau-nés koweïtiens jetés de leur féeriques couveuse par les forces de Saddam Hussein, après les ahurissants charniers sensationnels de l'ex-Yougoslavie portés au compte des Serbes, après les fabuleuses pilules de Viagra distribuées par Kadhafi à ses troupes pour encourager les viols des opposantes, voici venu le temps mirifique des enfants-boucliers de l'armée syrienne qui vient achever le pont  sensationnel entre les anciennes et et nébuleuses armes de destruction massive irakiennes, et les nouvelles et indiscernables menaces nucléaires portées au crédit de l'Iran.

La véritable guerre économique que livre aujourd'hui Washington au reste du monde au travers des conflagrations commerciales, financières, monétaires et militaires en tout lieu développées et orchestrées, ne fait que confirmer le caractère mortel de la crise inhérente au fonctionnement du système capitaliste en entier ; mortel dans le sens où celui-ci pour essayer en vain de s'en sortir ne peut qu'entraîner l'Humanité dans une nouvelle guerre mondialisée, et donc dans un accroissement considérable d'abjection, d'épouvante et de charognes."