Comprendre l'Empire

Alain Soral

 

La Banque

  

   "Opposé acharné à la prise de contrôle de la démocratie américaine par la banque, le président Andrew Jackson, qui survécu en 1835 à une tentative d'assassinat, fera graver comme épitaphe : "J'ai vaincu la Banque" sur sa pierre tombale !"

 

      "John-Fitzgerald Kennedy, en juin 1963 signe l'Executive Order 111110, décret présidentiel qui, pour se débarrasser de la FED*, impose un nouveau système adossant le dollar à l'argent métal. Aussitôt sont mis en circulation pour plus de 4 milliards de dollars en billets de 2 et 5 dollars, et autant de billets de 10 et 20 dollars sont imprimés. Le 22 novembre de la même année, Kennedy est assassiné, le décret EO 11110 aussitôt annulé par son successeur et les billets de 2 et 5 dollars retirés de la circulation."

                                                                     

*FED : Réserve Fédéral Américaine. Banque centrale des Etats-Unis à actionnariat privé qui détient le monopole de la création monétaire.

 

 

Gauche - Droite

 

      "Cette confusion de la Gauche et de la Droite vient aussi de la confusion de leur définition. Il y a deux façons de définir la Gauche et la Droite :

Il y a d'abord, historiquement, la définition de la Droite qui nous vient de l'Ancien Régime. Définition qui voit dans la Droite les valeurs positives d'honneur, de morale, de respect des anciens et de la hiérarchie. La Gauche étant alors la destruction de ces valeurs par le libéralisme montant qui débouchera sur la Révolution Française.

Il y a ensuite la définition de la Gauche qui nous vient du Marxisme de la Révolution d'Octobre, pour qui ce qui définit la Gauche et la Droite est le rapport Capital / Travail. Selon cette définition bien comprise, un patron de PME est donc de Gauche, puisque du côté du travail productif ; un actionnaire du MEDEF est de Droite, puisque du côté de la rente, de l'exploitation et du parasitisme. On remarquera au passage que les valeurs de la Révolution Française, formellement de Gauche, puisque fondées sur un égalitarisme abstrait et déclaratif mais pratiquement de Droite, puisque triomphe du Libéralisme montant.

On peut conclure qu'un mouvement populaire qui défend à la fois les valeurs morales et le monde du travail est de Droite selon la première définition et de Gauche selon la seconde.

Il existe une Droite morale qui est, si on y réfléchit bien, l'alliée de la Gauche économique et sociale. Et, à l'inverse, une Gauche amorale qui s'est révélée être la condition idéologique de la Droite économique dans sa version la plus récente et la plus brutale. Un libéralisme-libertaire qui n'est rien d'autre que la Gauche sociétale au service de la Droite d'affaires, afin de détruire à la fois la Gauche sociale et la Droite morale unies par le CNR jusqu'à Mai 68."  

 

 

Antiracisme

    

"Par la mascarade de l'antiracisme, le peuple, constitué majoritairement d'ouvriers descendants de serfs - soit lui-même "colonisé de l'intérieur" - et qui n'a rien à voir ni jamais rien gagné à la colonisation, se voit traiter de colon par un Français de fraîche date qui ne l'a jamais subie lui-même et qui, des deux, est l'unique bénéficiaire. Unique bénéficiaire, puisque sans l'épopée coloniale, ce Français-quand-ça-l'arrange croupirait encore au Gabon, ou sous la botte des Généraux algériens très démocrates et partageux comme on sait."

 

 

La Révolution française

 

     "Enfin, à ceux qui verraient encore dans la Révolution la naissance de l'égalité et de la fraternité réelles, nous rappelons la "loi Le Chapelier".

Soit l'avènement aussi, dans le dos des "droits de l'homme" mais sur le dos du petit peuple du travail, du plus brutal libéralisme économique !  La loi Le Chapelier promulguée en France deux ans seulement après la prise de la Bastille, proscrivant les organisations ouvrières et les rassemblements de paysans. Interdisant, de fait, les grèves et la constitution de syndicats, ainsi que les entreprises non lucratives comme les mutuelles. Ne visant ni les club patronaux, ni les trusts, ni les ententes monopolistiques qui ne furent jamais inquiétés, elle provoque, dès 1800 chez les ouvriers charpentiers, la formation de ligues privées de défense et de grèves sauvages, qu'elle permet de réprimer jusqu'à Napoléon III."