Moyent-Orient


"Choc des civilisations" entre chrétiens et musulmans ?

 

« Entre 1801 et 1802, sous le règne d'Abdelaziz ben Mohammed ben Saoud, les wahhabites saoudiens attaquèrent et envahirent les villes saintes de kerbala et de Nadjaf, en Irak. Ils massacrèrent une partie de la population musulmane et y détruisirent les tombeaux d'Hussein ibn Ali, le petit-fils de Mahomet et le fils d'Ali (Ali ibn Abi Talib, le gendre de Mahomet). Entre 1803 et 1804, les Saoudiens s'emparèrent de La Mecque et de Médine où ils démolirent des monuments historiques, ainsi que divers sites et lieux saints musulmans - tels que le mausolée construit sur le tombeau de Fatima, la fille de Mahomet. Ils avaient même l'intention de démolir la tombe de Mahomet lui-même, la jugeant idolâtre. En 1998, les Saoudiens détruisirent au bulldozer et brulèrent le tombeau d'Amina bint Wahb, la mère de Mahomet, provoquant l'indignation à travers le monde musulman.»


The Weekly Standard, 30 mai 2005, cité par Peter Dale Scott dans "L'Etat profond américain" (2015)



Arabie Saoudite, origines

 

« La Grande-Bretagne d’abord et les Etats-Unis ensuite ont apporté tout leur soutien à l’Arabie saoudite et à la vision rétrograde de l’islam que ce pays défend : le wahhabisme. Une attention toute particulière a été portée à ce courant religieux dès sa création au 18è siècle par le religieux Mohammed ben Abdelwahhab, lui-même soutenu par Mohammed Ibn Saoud, un prince de la péninsule arabique. Avec ces deux familles, l’une porteuse d’un nouveau coura...nt musulman, l’autre avide de pouvoir, Londres voyait une belle occasion d’affaiblir l’Empire ottoman en y créant des divisions.
C’est ainsi qu’au début du 19e siècle, Abdulah Ibn Saoud et le petit-fils d’Abdelwahhab tentèrent un soulèvement. Accusant les chiites de diviniser Ali, quatrième calife et gendre du prophète Muhammad, les deux compères allèrent jusqu’à détruire les sanctuaires de Kerbala, de la Mecque et de Médine. L’Empire Ottoman dépêcha alors les troupes du Pacha d’Egypte, Mohammed Ali, qui écrasa le soulèvement. Abdelwahhab et Saoud furent arrêtés et condamnés à mort. Leurs corps furent exposés au bout d’une potence durant plusieurs jours. Mohammed Ali refusa ensuite qu’on les enterre, avançant que les corps de ces deux agitateurs contamineraient la terre sainte de l’islam. Ils ont donc été découpés en morceaux puis jetés à la mer. Voilà l’origine des Saoud ! »