L'Ex Yougoslavie

La marche irrésistible du nouvel ordre mondial (2013)
La marche irrésistible du nouvel ordre mondial (2013)

 "Une caractéristique relie le bloc européen et le bloc musulman. Nous avons évoqué le cas du "Bagdad-Bahn". Il s'agissait pour le IIe Reich de construire une longue voie ferrée qui, tel un long cordon ombilical, partait de Hambourg pour atteindre l'actuel Koweït. Le contrôle de la production et de l'acheminement du pétrole se faisait au profit de Berlin. Dans cette affaire, la thalassocratie anglaise était la grande perdante. Avant le choc décisif de 1914, toute une série de guerres soutenues en sous-main par l'Angleterre secouait les Balkans. La Serbie était le talon d'Achille de l'Allemagne car la jonction du Bagdad-Bahn entre l'Europe et le monde musulman se faisait dans une zone géographique échappant à l'autorité de Berlin. Londres s'appuyait sur cette faiblesse pour bloquer, du moins ralentir, le projet allemand. La guerre de 1914-1918 fut l'action déterminante permettant à l'Angleterre de mettre à bas le projet allemand.

En mars 1999, l'OTAN attaquait et détruisait la Yougoslavie. Peu de personnes ont compris que nous repassions sur le chemin de Sarajevo de 1914. En effet, au début de la décennie 1990, les entités fédérées yougoslaves slovènes et croates proclament leur indépendance avec le soutien de l'Allemagne, en particulier de son ministre des Affaires étrangères Hans-Dietrich Genscher. Il est vrai que Berlin soutient ces mouvements séparatistes entre autre les Albanais du Kossovo. La destruction de la Yougoslavie de Milosevic est due au refus de ce dernier de se plier aux injonctions de l'Union européenne, de l'OTAN et des Etats-Unis, afin de favoriser le passage d'oléoducs et de gazoducs en provenance du Proche-Orient et du Caucase (Bakou) avec présence militaire américaine...bref, de rentrer dans le moule. La Serbie yougoslave représente la jointure entre l'Europe et le Proche et le Moyen-Orient en matière de connexions des hydrocarbures au même titre que la Serbie de 1914 représentait le point d'accroche permettant au Bagdad-Bahn de relier le Proche et Moyen-Orient aux territoires centraux européens dominés par l'Allemagne de Guillaume II. L'écrasement de la Serbie a permis la réalisation des projets euromondialistes avec mise en place d'une énorme base américaine, véritable vigie de surveillance du trafic des oléoducs et gazoducs (corridors énergétiques) et de contrôle de la zone, nommée Bondsteel."