Qui a dit

 

 

 

«  Quelque part dans un bar cossu, en face de l’Assemblée nationale…

 

 

- Je lève mon verre à ton premier million !

- A mon premier million !

- Et merci qui ?

- Merci les vaches à lait ! 1 million d’euros reçu en même pas 7 ans juste en salaire de mes multiples fonctions électives, gracias la plèbe !

- Y a pas à dire le cumul ça a du bon.

- Hummm, mon salaud, il est excellent ce petit Saint-Julien 2011 ! On  dirait que c’est le bon Dieu en personne qui te pisse dans la bouche !

- A la troisième bouteille ça fait toujours ça ! Allez, là qu’on est bien entamé, ça te dit un petit « Qui a dit ? » ?

- Fait péter Roger !

- Alors, heu, qui a dit : « Les Etats-Unis sont toujours inquiets lorsqu’il y a usage de la violence. Le président espère que la situation sera résolue pacifiquement. » ?

- Ah ! Ah ! Tu commences fort mon salaud ! Je ne sais pas heu, Kennedy ?

- Kissinger, alors qu’il donnait en sous-main son feu vert à la junte indonésienne au génocide perpétré contre sa propre population aux accointances communistes, en 1975 !

- Joli ! Respect. A moi ! A moi ! Euh… qui a dit : « Je pense évidemment peut-être d’abord aux habitants de la bande de Gaza enfermés, qui vivent une situation infernale, dans tous les sens du terme. Je pense aussi au Liban, à l’Irak, à une politique américaine qui caricature les conflits au nom de la confrontation entre civilisations. » ?

- Mélanchon ?

- Non mon pauvre. Manuel Valls en personne, fin 2006 en plantant l’olivier de la paix dans un parc de sa ville d’Evry !

- Wow, t’es mon maître !

 

« Un politicien honnête c'est celui qui reste fidèle à celui qui l'a acheté. »

                                                                                                                      Confucius

 

- Tiens, ça c’est cadeau, devine où je vais en mai ? En plus c’est véridique.

- J’sais pas, au Delaware ? Les îles Caïmans ?

- Au forum de Doha sur la démocratie.

- Ah ! Ah ! Ah ! J’vais me faire dans le pantalon ! Trop fort !

- Oh, j’ai une pêche !!! C’est le million reçu des bouseux qui me dope ! Tiens, une autre : qui a dit en 1992 au moment de Maastricht : « Le Traité d’Union Européenne se traduira par plus de croissance, plus d’emplois, plus de solidarité. » ?

- Oh ! Oh ! Oh, le coquin ! Ça, ça sent le Delors à plein nez ça !

- Allez, je suis grand seigneur, un indice : Ce gars-là était ministre quand il a dit cette phrase il y a 23 ans et il est encore ministre aujourd’hui.

- L’animal politique ! Comme quoi, se tromper, ou mentir aux gens, au choix, n’a jamais empêché personne de redevenir ministre !

 

« La politique est le moyen pour des hommes sans principe de diriger des hommes sans mémoire. »

                                                                                                                          Voltaire

 

- Ce personnage, ô combien visionnaire, c’est notre ministre des Finances… Michel Sapin !

- Pas mal. Attend, moi aussi j’ai du lourd. Quel humaniste a versé dans le populisme du genre : « Le droit non seulement de rire, mais de médire et de blasphémer de tout, absolument de tout, voilà l'oxygène de la civilisation. »

- Tu ne m’auras pas sur celle-là. Attali !

C’est une citation d’humaniste, pas d’économiste, brigand ! Et l’humaniste en question c’est Bernard-Henry Lévy, en 1997.

- Oh, excellent ! Tu mérites ta statue ! J’vais m’en faire faire une de toi dans mon bureau du Conseil régional, au frais du contribuable ! Allez, à moi. Qui a dit  le 18 avril 2011 dans le journal Sud Ouest : « Franchement, vous imaginez Hollande Président de la République ? On rêve ! »

- Je te vois venir, un socialo, je dirais la Martine Aubry ?

- Pas mal pour un assisté ! C’est bien un socialo. Mais c’était son Ministre des Affaires étrangères, l’inénarrable Laurent Fabius.

 

« Les hommes politiques et les couches doivent être changés souvent… et pour les mêmes raisons. »

George Bernard Shaw

 

- Grandiose. On effleure la stratosphère là. Alors restons-y. Accroche-toi. Dans quel journal, en 1920, furent écrits les mots suivant : « La meilleur place pour un gréviste, ce moustique jaune et nuisible, c’est le camp de concentration. » ?

- On aurait envie de répondre le Financial Times mais je crois bien que c’est tout sauf ça, gredin.

- La Pravda.

- La Pravda ?!?

- Oui la Pravda, l’organe de Lénine et des Bolcheviks.

- Oh, exceptionnel ! Niveau Ligue des champions ! Mais est venu le moment du coup de grâce ! Excusez du peu : Qui a dit : « J’affirme que dans la religion musulmane rien ne s’oppose au point de vue moral à faire du croyant ou du pratiquant musulman, un citoyen français complet. Bien au contraire, sur l’essentiel, ses préceptes sont les mêmes que ceux de la religion chrétienne, fondement de la civilisation occidentale. D’autre part, je ne crois pas qu’il existe plus de race algérienne que de race française. ».

- Non, c’est la lui ?! Non, ne me dis pas que lui !!

- Si.

- En personne ?

- En personne.

- Jean-Marie Le Pen ?

- Jean-Marie Le Pen, à l’Assemblée nationale, le 28 janvier 1958.

- Imbattable ! Victoire par chaos. Je m’incline. La prochaine bouteille est pour moi.

- Une autre fois parce que c’est l’heure. Il faut qu’on y aille.

- Ouais, t’as raison, Faudrait pas rater le train, déjà qu’ils nous voient pas beaucoup à Bruxelles ! 

- J’vais quand même passer vite fait par les toilettes. C’est que c’est diurétique ces petits Saint-Julien ! Tu sais où elles sont ?

- C’est simple, tu descends les escaliers. Et quand t’arrives en bas, tu verras sur ta gauche une porte où il y a écrit « Gentleman ». Ben c’est pas grave, t’y va quand même.

- Ah ! Ah ! Ah ! Ah ! Oh putain, j’me fais dans le falzar ! Oh merde mes Weston ! J’ai uriné sur mes Weston !

 

- Défraiements garçon, défraiements ! »