Qui sommes-nous?

 

Juste des citoyens insatisfaits de l’Histoire qu’on leur raconte, de l’information qu’on leur sert. Des citoyens trans-courants, trans-partis, trans-idéologie. Des idéologies dont on se méfie d’ailleurs.


            « L'idéologie est l'abandon de la pensée au profit de la       formule. Or, des situations changeantes nécessitent une           pensée originale. Quiconque essaie de résoudre tous les      problèmes à l'aide d'une même formule, refuse de penser. »

                                                                                                            John Kenneth Galbraith


Notre parti pris est sans parti, lui qui enferme la pensée. Notre éthique ? Elle se borne à un humanisme partagé dans un concert d'états-nations aux différences avouées et célébrées. Nous parlerons d’ailleurs plutôt d’humanité, elle qui lie les hommes fraternellement, que d’humanisme, lui qui ne tend qu’à exalter la noblesse  humaine,  le  lien  en  moins.  Ce  qui  nous  donne  des boutons ? Pêle-mêle, le néolibéralisme, l'usure, la financiarisation de l'économie, la malbouffe, la destruction d’un environnement dont nous disposons juste en usufruit, l'uniformisation, la marchandisation de l’enfant, l'exploitation de l'Homme, le commerce de la santé, la spéculation sur les biens de première nécessité, le libéralisme libertaire, le mensonge médiatique, la manipulation de l'opinion publique, l'ignorance dans laquelle on enferme les masses populaires, la religion du Progrès...

 

Les textes proposés sont volontairement courts en proportion de l'oeuvre dont ils sont issus pour ainsi respecter l'auteur, l'éditeur et leurs droits. Ces extraits ont un rôle d'information à votre endroit, mais aussi de promotion de l'oeuvre en elle-même. Ils doivent d'ailleurs vous inciter à vous procurer les ouvrages dont ils sont issus.

En dernière instance, vous donner l'envie de lire est notre vice dévoilé.

 

 Remarque : Les textes à charges contre certains pays n'orientent leurs critiques en aucune façon en direction des peuples concernés mais envers leur gouvernement et le plus souvent envers l'"Etat profond" qui le manipule. Lectures au peuple de France fait très bien la différence entre une politique guerrière d'un gouvernement américain et un américain moyen, idem entre un Nétanyaou colonialiste et un Israélien moyen. A bon entendeur...