Grandes surfaces

 

« Tout un chacun s’indigne que nos commerces de centre-ville ferment les uns après les autres. Pourtant, seul celui qui ne s’est pas rendu dans une de ces grandes surfaces qui enlaidissent nos périphéries devrait avoir le droit de jeter la première pierre de l’indignation. Votre consommation doit être politique et militante.

 

P.s : Vous cherchez un métier d’avenir : Peintre spécialiste es trompe l’œil, lui qui redonne vie à nos mortes vitrines. »

 

Lectures au peuple de France