Animal raisonnable

« J’entends corner sans cesse à mes oreilles : l’homme est un animal raisonnable. Qui vous a passé cette définition, sont-ce les loups, les singes, et les lions, ou vous l’êtes-vous accordée à vous-mêmes ? […] Je ne parle point, ô hommes, de vos légèretés, de vos folies et de vos caprices qui vous mettent au-dessous de la taupe et de la tortue, qui vont sagement leur petit train, et qui suivent sans varier, l’instinct de leur nature. »

Jean de La Bruyère, Les Caractères (1688)