F. Hollande

« C’est le même François Hollande, qui affirme avoir des « haut-le cœur » devant un discours de Donald Trump, et qui a osé remettre notre plus haute distinction nationale au prince héritier et vice-Premier ministre de cette Arabie saoudite criminelle, qui empoisonne mentalement et financièrement l’ensemble du monde musulman et qui est à l’origine même du fondamentalisme islamique. »

François Asselineau, Article d’actualité du 10 août 2016, upr.fr