Cupidité

« Le vivant a une première propriété fondamentale, celle de se reproduire et de se multiplier. Il est donc à tous. C’est un bien commun de l’humanité. Vouloir réserver cette propriété aux investisseurs par quelque méthode que ce soit, c’est céder à l’exigence des marchands de chandelles de nous faire condamner les portes et fenêtres pour lutter contre la concurrence indue du soleil. »

 

Jean-Pierre Berlan – terresacree.org