Traités

« Il semble souhaitable que les traités ne devraient pas être des outils à long terme, et encore moins perpétuels. Les traités perpétuels sont en effet une hypothèque sur la souveraineté nationale et une contradiction permanente du principe du contrôle démocratique de la politique étrangère. »

Magazine The Round Table, décembre 1918, cité par Carroll Quigley, Histoire secrète de l’oligarchie anglo-américaine (1981)