OGM

« Le 12 juin 2007, la France acceptait de faire entrer 0,9 % d’OGM dans les produits bio de norme AB, sans aucune mention sur les étiquettes. Le ministre de l’Agriculture et de la Pêche était alors madame Christine Lagarde, qui n’est restée à ce poste que du 18 mai 2007 au 18 juin 2007, juste le temps de polluer jusqu’aux produits bio. On sait qu’elle était avant son retour en France, avocate d’affaires dans le cabinet international Baker et McKenzie, qui a comme client américain… la firme Monsanto. Mais cela ne doit encore être qu’une coïncidence ! »

Claire Séverac, Complot mondial contre la santé (2011)