Gladio

« Il fallait terroriser les citoyens, hommes, femmes, enfants, gens innocents, des inconnus, engagés dans aucune activité politique. La raison était simple. Nous devions forcer ces gens à se tourner vers l’Etat pour exiger davantage de sécurité. »
Vincenzo Viciguerra, ancien agent de Gladio, à son procès en 1984

Écrire commentaire

Commentaires : 0