Santé

"Nos livres disent toujours qu'aux temps anciens les hommes devaient, faute d'une bonne hygiène et de règlements sur la salubrité publique, survivre dans des conditions de "confort" vraiment déplorables. Peut-on s'interroger et se demander si les voitures et les usines de produits chimiques ne polluent pas davantage que les tas de fumier au pied des habitations ? Et prendre conscience de ce que sont les immenses champs d'ordures, lèpre ostensible d'une civilisation bientôt encombrée de ces montagnes de déchets indestructibles ?"
Jacques Heers (2006)

Écrire commentaire

Commentaires : 0