Police

"Il y a d'autres façons de porter atteinte à l'Etat de droit que par la guerre ou l'état d'exception. Au nom de la "prévention du terrorisme", la législation de ce pays utilise déjà des pratiques dérogatoires d'évitement du juge judiciaire au profit de pouvoirs de plus en plus larges confiés à l'administration ou à la police, constituant un véritable régime de police qui ne dit pas son nom."

Mireille Delmas-Marty, juriste au Collège de France

Écrire commentaire

Commentaires : 0